Des noms de notes différents pour un même son. Un mystère à décrypter !

Schubert, Moment musical op. 94, n° 6 (mes. 27 à 30)

L’enharmonie est magique : deux noms de notes qui correspondent au même son. Il est facile de les identifier au piano car on les joue sur la même touche.

L’intérêt est de changer très rapidement de tonalité. Il ne s’agit plus d’aller au relatif ou à la dominante, mais de proposer un changement de couleur harmonique très marqué.

Dans son Moment musical n° 6, Schubert utilise un changement d’armure pour passer d’un accord de fa bémol majeur à un accord de mi majeur. Malgré la différence de graphie et de nom, les notes juste autour du changement d’armure sont exactement les mêmes sur un piano. Jouez et vous verrez !

Exercice 1

Puisqu’une même note peut avoir plusieurs noms, nous pouvons appliquer ce système à des gammes entières. Ainsi, les gammes enharmoniques sont absolument identiques même si le nom des notes diffère. Avec les armures ci-dessus, trouvez les gammes enharmoniques les plus usitées. Facile ! Elles commencent par la même note sur le piano. Ne cherchez pas trop compliqué : la gamme en la double bémol majeur n’existe pas…

Exercice 2

Petit exercice de rédaction  ! Voici un extrait de la Fantaisie pour piano 4 mains de Schubert. Il écrit deux fois la même mesure mais une fois avec une armure de 4 bémols et une fois sans armure. Écrivez la mesure manquante avec d’autres noms de notes mais devant se jouer exactement comme la première.

Question bonus

Combien de noms sont possibles pour les 12 hauteurs dans une gamme ? Sans oublier TOUS les doubles dièses et doubles bémols !

Rendez-vous p. 51 du magazine pour les réponses des exercices !