Niveau débutant

Tonalité Do majeur
Mesure 2 noires par mesure
Tempo Moderato mais très régulier, un peu comme du Bach
Style La régularité du Bach, mais avec des inflexions romantiques… Doux mélange !
Technique Indépendance entre une main détachée accompagnante, et l’autre qui varie les phrasés et les appuis

➜ Du Bach ? Ce morceau pourrait ressembler à un petit prélude du Cantor, dans son écriture : sentez bien l’indépendance entre chaque noire de la m. gauche qui doivent toutes être liées, et chaque petit silence, chaque petite coupure à la m. droite. Des lignes mélodiques cachées : la musique est un voyage de notes. Mozart disait : « Je cherche des notes qui s’aiment ! » Ici, sentez que votre sol#, quinte augmentée de l’accord de do, est attiré vers le la ; elle est comme « amoureuse » du la. Toute musique, même avec des accords, contient des lignes mélodiques horizontales, qui permettent d’enchaîner les harmonies.

Soulignez les dissonances Sur la fin de la première mesure, allégez le deuxième do en laissant votre main se soulever un peu. Ensuite, laissez-vous retomber natu- rellement sur la dissonance de la mes. n° 2, doré. Sentez ce frottement qui est un retard harmonique. En musique, il faut souvent souligner les dissonances. Apprenez les modulations et sentez le voyage de la tonalité dans le morceau. Ex. mes. n° 9 (espressivo). Reinecke écrit un Sib à l’aigu et un do# à la basse. Cela signifie qu’il fait une petite étape provisoire au ton de ré mineur. Pensez ré mineur. Et surtout, sentez que ce ton n’est « que » le IIe degré de do majeur : la musique est donc en voyage, elle s’est éloignée de son port d’attache principal (do). N’alourdissez pas ce passage, avancez musicalement.