Philippe Milanta, compositeur, arrangeur, chef d’orchestre, est le pianiste titulaire du Duke Orchestra, qui se consacre au répertoire de Duke Ellington. Cette fois, après son dernier album Wash, en piano solo, il propose un trio de haute classe. Avec Thomas Bramerie à la contrebasse et alternativement Lukmil Perez, batteur cubain, et Leon Parker, apprécié avec Jacky Terrasson ou Giovanni Mirabassi, il parcourt quinze thèmes, onze compositions originales et quatre standards (Hackensack, Cotton Tail, I Want A Little Girl, Yellow Days) avec la ductilité qu’on lui connaît, la fraîcheur d’invention et surtout un swing omniprésent.

La discrétion serait ici évidemment dommageable : Philippe Milanta le prouve une nouvelle fois avec ce disque, il est l’un des pianistes les plus remarquables que nous ayons en France, l’un de ceux qui donnent à la fusion entre tradition et modernité un visage des plus réjouissants, chaque note baignant dans cet élément si délicat à mettre en œuvre au clavier : le swing.

Acheter à la Fnac