Le pianiste Nelson Goerner consacre son dernier disque aux œuvres pour piano seul de Franz Liszt. Ce douzième enregistrement de l’artiste argentin pour le label Alpha Classics révèle son talent de narrateur dans des extraits des grands cycles de Liszt et la fameuse Sonate en si mineur.

Si Nelson Goerner avait déjà gravé la sonate de Liszt pour Cascavelle en 2009, il revient à cette œuvre monumentale avec une force magistrale dans le cadre d’un récital consacré à Liszt, capté en live pour le label Alpha à la Salle philharmonique de Liège. Tirant une puissance sonore de son instrument, le pianiste argentin peint une fresque somptueuse où la tension est palpable dès les octaves liminaires, sombres et saisissantes. La sonate prend vie à travers un souffle épique, porté par une vision orchestrale et ample, un lyrisme naturel et un sens rythmique, ce dernier réunissant avec brio les épisodes tumultueux de ce poème dantesque pour piano. L’immense poésie de l’interprète résonne dans les thèmes contemplatifs de la sonate, où la densité du toucher laisse la place aux sonorités lumineuses, d’une pureté sublime.

Devant une architecture aussi épique, le pianiste trouve le juste milieu entre l’emportement d’une Argerich et la perspicacité d’un Piemontesi, se montrant maître d’une narration construite et réfléchie tout en conservant l’ardeur héroïque au cœur de l’œuvre. Magnifiquement enregistré, le récital retient l’énergie palpitante et irrésistible de la scène, la scintillante deuxième Valse oubliée et l’étude La Leggierezza maniée avec malice et spontanéité. Quant aux Trois Sonnets de Pétrarque, Nelson Goerner dévoile toute leur intériorité et leur aspect contemplatif, où la virtuosité inhérente à la partition ne devient jamais démonstrative sous les doigts de l’artiste, lequel défend tout au long de son récital la richesse et le génie de ces chefs-d’œuvre. Melissa Khong

Nelson Goerner

Pour plus d’informations

Nelson Goerner

Album « Liszt », sortie le 12 avril