Si son mari ne permit pas à la pianiste de mener la carrière de concertiste qu’elle souhaitait, il la laissa cependant composer à sa guise. Les éditions Schott nous offrent un aperçu ludique et charmant de sa foisonnante production.

Niveau Facile à moyen

« La musique est l’expression suprême de l’expérience de la vie – et la femme, de par la nature même de sa position, se voit refuser bon nombre des expériences colorant la vie de l’homme. » Les propos d’Amy Cheney Beach (1867-1944), pianiste américaine prodige qui renonce à une carrière de concertiste à la demande de son mari, en disent long sur la place des femmes dans le milieu musical à la fin du XXe siècle. Par bonheur, la composition, dont elle reçoit peu d’instruction formelle, devient sa voie d’expression et elle donne naissance à plus de 300 œuvres, situées entre le romantisme et le folklore américain. Dans le répertoire pédagogique, son nom est surtout connu pour les nombreux morceaux charmants destinés aux jeunes pianistes, notamment les recueils Children’s Album et Children’s Carnaval, mis à l’honneur dans cette récente parution de Schott Student Edition.

Collection de cinq pièces tirées de formes de danse, Children’s Album offre toutes les qualités d’un excellent ouvrage pédagogique, développant une panoplie de techniques et de styles dans un langage accessible et ludique. D’un pas léger, les pièces nous mènent dans l’univers de la danse, défendant une écriture simple et gracieuse tout en sollicitant l’attention aux nuances et la précision du toucher. Une atmosphère de fantaisie et de douceur parcourt le recueil du premier menuet jusqu’à la dernière polka, le tout ayant la particularité d’être écrit uniquement en clé de sol afin d’exploiter les timbres cristallins de l’instrument.

Plongeons ensuite dans le Carnaval, dont le caractère plus extraverti dévoile la riche plume d’Amy Beach, livrant de véritables tableaux emplis de couleurs et d’imagination. Pour l’auteure, l’expressivité et l’accord des sonorités l’emportent sur la recherche de complexité menée par d’autres compositeurs postromantiques, l’objectif de ces morceaux étant axé sur le simple bonheur du jeu plus que sur la poursuite d’un idéal artistique.

Ainsi, Promenade, premier morceau du recueil, revient à une texture homophone après la fanfare liminale, et le charme de Colombine ou Pierrot et Pierrette repose sur la fluidité des mélodies et la clarté des harmonies. Sans pour autant dissimuler la verve créative de la compositrice, palpable dans la délicieuse évocation de Pantalon, personnage comique de la commedia dell’arte. Brillante mise en scène, la pièce déborde d’humour et de vitalité à travers le thème bondissant de la main droite et l’accompagnement en staccato de la gauche, les tournures vertigineuses de la mélodie offrant un élément de surprise. Outre l’esprit irrésistible du morceau, Pantalon propose aussi un travail technique assez complet pour l’apprenti pianiste, confronté à des passages de dextérité et à un grand éventail de nuances et d’articulations. Avec Children’s Album et Children’s Carnaval, Amy Beach révèle une pensée raffinée façonnée à travers une formation d’autodidacte, mais aussi son regard de pédagogue qui veille avant tout à la qualité musicale des œuvres qui restent néanmoins à la portée des enfants. Accompagnée des conseils d’apprentissage en anglais et en allemand de Melanie Spanswick, cette édition invite les pianistes, petits et grands, à savourer ce monde d’enfance.

Pour plus d’informations